Le site de l'Association déménage

Retrouvez nous ici

 

LA TOXOPLASMOSE

La toxoplasmose est une maladie dû à un parasite le Toxoplasma gondii qui ne provoque, la plupart du temps, que des états grippaux passagers peu graves et souvent passant souvent inaperçus. Ceci chez le chat comme chez l'homme et les autres animaux domestiques ou d’élevage (porcs, moutons, bœufs mais aussi volailles).

La maladie fait des dégâts plus ou moins graves chez les enfants quand ils sont encore dans le ventre de leur mère, c'est-à-dire pendant la grossesse; ceci uniquement chez la femme qui n'a jamais été atteinte de la toxoplasmose, qui est donc séronégative lors d'un simple test sanguin effectué par le gynécologue.
Les adultes susceptibles de développer une toxoplasmose clinique sont ceux qui sont immunitairement déficients, que ce soit par le virus HIV ou un traitement immunosupressif suite à, par exemple, une transplantation d'organe.
Selon le bulletin épidémiologique 51/1996 du ministère des affaires sociales, le taux d’immunité des femmes enceintes en France serait en 54,3%. Plus de la moitié de la population a déjà été en contact avec ce parasite et a développé les anticorps nécessaires.

La contamination par l’homme, ne se fait que de mère à enfant (fœtus).


Quelle est la responsabilité du chat


Le chat s'infecte en mangeant de la viande infectée, que ce soit de boeuf, de porc, de mouton, de cheval, ou tout simplement en chassant des oiseaux et des souris ou des rats. Le chat peut aussi s'infecter en ingérant des toxoplasmes qui ont été excrétées par des autres animaux infectés. Les toxoplasma gondii se logent dans la paroi de l'intestin grêle, où ils s'y reprodusent. le chat diffuse ensuite dans l'environnement des quantités de formes enkystées du parasite qui contaminent les végétaux, la terre et les autres animaux herbivores. C'est pourquoi, chez le chat, seuls les objets souillés par les excréments du chat qui représentent un facteur de risques. Tous les chats ne sont pas porteurs du parasite. Les chats d'intérieur ne consommant pas de viande crue ne sont pas source de risque.

Des recherches ont démontré que la cause principale d'infection chez l'humain est essentiellement la consommation de viande mal cuite et un manque d’hygiène spécifique. L’environnement contaminé par les selles de chat porteur de la toxoplasmose est très rarement mis en cause car pour être contaminé par les toxoplasmes de cette façon, l’humain devrait ingérer des selles contaminées 48 heures après leur excrétion. Avant la période de 48 heures, elles ne sont pas dangereuses. On considère que seulement 0,1% des contaminations par le toxoplasme sont dûes aux selles de chat.


La contamination de chat a chat ne se fait pas. Aucun risque pour votre chat qui ne sort pas, d’être contaminé par un autre chat visiteur porteur du toxoplasme.

 

L’IMMUNITE

Suite à l'infection, le corps produit une protection immunitaire qui rendra le chat, l'humain et les autres mammifères résistants contre une ré-infection plus tard.
Le chat peut quand même rester excréteur assez longtemps après l'infection proprement dite. Il peut aussi recommencer à excréter des toxoplasmes dans les selles s'il est atteint du virus FELV ou FIV (leucose et Sida du chat) ou s'il a besoin d'un traitement qui diminuera sa résistance.



RECOMMANDATIONS POUR LES FEMMES ENCEINTES


Nous vous rappelons ici que seules les femmes enceintes (séronégatives) et les personnes immunodéficientes ont besoin de prendre des précautions toutes particulières pour éviter l'infection (chez les humains en bonne santé, leur cellules de défense tuent les toxoplasmes).

- Changer la caisse du chat tous les jours et la laver à l'eau tiède, soit éviter complètement de toucher à la caisse et dans tous les cas, porter des gants. Vous pouvez également demander à une personne qui ne présente pas de risque ( pas les enfants, ni les personnes âgées ni les personnes immuno-déprimées) de nettoyer la litière du chat.
- Placer la caisse loin du lieu de préparation des repas
- Ne donnez pas de viande crue à votre chat pour éviter de la contamination en éviter qu’il mange oiseaux et souris s’ils sortent. Les aliments industriels sont un gage de sécurité.

-La viande crue est la source principale d'infection!! Il faut donc bien cuire la viande - 65° à cœur
–Ne pas manger de saucisses fumées qui contiennent de la viande crue!
- Lavez-vous les mains après avoir touché de la viande crue et portez des gants pour cuisiner.
- Ne mangez pas de viande fumée, marinée ou grillée.
- Ne buvez que du lait pasteurisé.
- Ne mangez pas d’œufs crus- Ne mangez pas de salades et autres légumes crus, surtout s'ils sont mal lavés (si vous les rincez à fond, il y a moins de risques,).
- Or de votre domicile, privilégiez les légumes cuits aux crudités

- Si vous avez l'occasion de travailler au jardin ou de vous promener à la campagne, ne touchez pas la terre avec vos mains, portez des gants! Même si le chat est passé par là il y a quelques jours et que ses selles ne sont plus visibles, les toxoplasmes seront encore dans la terre et infectieuses.- Ne mangez pas de petits fruits tombés sur le sol, ou qui poussent près du sol.


LE CHAT N’EST PAS UN DANGER


Le chat n’augmente pas le risque de contamination à la toxoplasmose. (bulletin du 24 septembre 2000 de la FAO suite à une étude menée dans 6 centres Européens). La consommation de viande peu cuite a le rôle le plus important dans la survenue d’une séroconversion chez la femme enceinte. Les selles d’un chat qui ne sort pas et qui est nourri à l’alimentation industrielle, ne comportent aucun risque de contamination.


Une hygiène de vie rigoureuse de la femme enceinte autorise donc une vie harmonieuse avec le chat.


La consommation de viande insuffisamment cuite est responsable de 63% des toxoplasmoses chez la femme enceinte. C’est pour cela qu’une femme enceinte sero négative devra être surveillée jusqu’au bout de la grossesse même si elle n’a aucun contact avec un chat !


On entend encore trop de médecins, peut-être mal informés, proposer l'éviction du chat de la maison le montrant comme responsable de tous les maux. Bons nombres d'abandons et d'euthanasies ont été pratiquées pour cause de grossesse. La recherche ayant mis en évidence que le chat n'était que rarement agent de contamination (0,1%) et que des mesures d'hygiène simples pouvaient éviter une contamination, vous pouvez, pendant votre grossesse, continuer à vivre avec votre chat, à le caresser, à le dorloter et à dormir avec lui s’il en avait l’habitude.

Sommaire Fiches