Le site de l'Association déménage

Retrouvez nous ici

LES VACANCES DU CHAT ou LE CHAT EN VOYAGE

 

La plupart des chats n’aimant pas changer leurs habitudes, il est légitime de se poser la question de savoir si votre chat aimera partir en vacances dans un lieu inconnu ou s’il préfèrerait rester chez lui. Cela dépendra des circonstances, de la durée du voyage, des conditions du séjour et du caractère de votre chat. Certains chats ne peuvent pas vivre sans leurs maîtres et sont prêts à supporter de longues heures de voiture pour ne pas en être séparés.

Quelle que soit la solution choisie, modes de garde ou voyage avec votre chat, les vacances se préparent plusieurs mois à l’avance.

Si vous partez en camping, en gîte, à l’hôtel, signalez la présence de votre chat au moment de la réservation.

CODE PENAL : la loi punit de deux ans d’emprisonnement et de 30490 euros d’amende les personnes qui abandonnent leur animal (article 521-1 du code pénal)

LE CHAT NE PART PAS EN VACANCES – LES MODES DE GARDE

Recherchez un mode de garde longtemps avant votre départ. Si vous vous souciez la veille de votre départ de la garde de votre chat, vous aurez de la peine à trouver une solution car les chatteries, les garderies, les cats-sitting sont surbookés pendant les mois d’été.

Un chat peut reste seul 48 heures (avec de l'eau et, de la nourriture). Au delà, il faudra prévoir un mode de garde.

Garde à domicile familiale : l’idéal est de trouver un familier du chat qui puisse habiter chez vous en votre absence ou venir régulièrement s’occuper du chat. Une visite par jour est nécessaire pour donner de la nourriture et de l’eau fraîche, nettoyer la litière, aérer les locaux et jouer avec le chat qui bénéficie ainsi d’une compagnie humaine tout en restant dans son environnement. La solidarité de proximité reste une solution simple, efficace et sécurisante pour tous.

Garde rémunérée à domicile ou Garde en familles d’accueil : de nombreuses associations ou entreprises assurent ce type de garde.

Pensez à laisser à la personne qui garde votre chat : son certificat de tatouage, son carnet de santé, le numéro de téléphone du fichier félin (1), le téléphone du vétérinaire habituel, du centre anti- poison (2), et le téléphone de votre lieu de vacances, les médicaments du chat s’il est sous traitement en expliquant leur mode d’administration.

La pension :

Pour trouver une pension,
- Renseignez vous auprès d’amis ou de votre vétérinaire.
- Visitez-en plusieurs avant de vous décider.
- Vérifier que l’établissement est agréé par la Préfecture,
- Que les installations sont propres, claires, bien ventilées, - Que le chat pourra avoir un peu d’exercice physique sans être confiné dans une cage
- Que le coin qui lui est réservé est calme et sécurisant,
- Que tous les chats admis sont vaccinés (si aucune vaccination n’est exigée, votre chat se trouverait en contact des chats non vaccinés avec tous les dangers que cela représentent = leucose, typhus, coryza entre autres.).
- Assurez vous de la disponibilité du personnel que vous pourrez joindre à tous moments.
- Un contrat écrit fixant les obligations des uns et des autres devra être établi.

Pour son séjour à la chatterie, vous pouvez apporter la nourriture habituelle de votre chat, sa litière, ses jouets et son panier avec ses couvertures et doudous qui ont son odeur, celles de sa maison et de ses maîtres.

Vous pourrez confier, pour test, votre chat à la chatterie un jour ou deux avant la période de vacances pour vous assurer qu’il sera en de bonnes mains.

LE CHAT PART EN VACANCES AVEC VOUS

Il convient de préparer ce voyage à l’avance

.Vaccins : il est important de vérifier que tous les vaccins sont à jour. Votre chat sera ainsi protégé. De plus, le vaccin antirabique est exigé dans les campings, centres de vacances, chatteries, certains hôtels, en Corse et à l’étranger. Un délai d’un mois est nécessaire pour la validité de cette vaccination.
Tatouage : il est obligatoire. C’est l’occasion de vérifier que les renseignements communiqués au fichier félin sont toujours valables (adresse et numéro de téléphone)
Assurance : vérifiez ou renseignez vous auprès de votre assurance responsabilité civile, pour savoir si votre chat est assuré au cas où il occasionnerait des dégâts matériels.

Les bagages du chat comprendront :

- Son carnet de santé avec les vaccinations à jour
- Un certificat de santé si nécessaire
- L’attestation du vaccin antirabique si exigé
- Le certificat de tatouage
- Un collier avec son prénom et le numéro de téléphone de votre lieu de villégiature est recommandé en plus du tatouage
- Le numéro de téléphone du fichier félin (1)
- Le numéro de téléphone du centre anti-poison (2)
- Eventuellement le numéro de téléphone et l’adresse d’un vétérinaire sur votre lieu de vacances
- Si possible son bol et sa gamelle habituels,
- Sa nourriture habituelle pour la totalité du séjour (vous n’êtes pas certains de trouver la même sur place)
- Quelques uns de ses jouets préférés et son doudou !


Sa trousse à pharmacie sera composée de

- ses médicaments habituels en quantité suffisante pour toute la durée du séjour
- son traitement contre le mal des transports prescrit par votre vétérinaire
- son vermifuge et son antipuces
- une pince anti-tiques achetée en pharmacie ou chez votre vétérinaire
- des compresses
- un désinfectant (demander conseil au vétérinaire)
- un thermomètre
- une pince à épiler
- une paire de ciseaux à bouts ronds

 


EN ROUTE - LES MOYENS DE TRANSPORT

En voiture


- Il est préférable d’installer confortablement le chat dans un panier de transport rigide posé si possible à même le sol ou bien arrimé avec la ceinture de sécurité.
- L’habitable devra être aéré.
- Si le véhicule n’est pas climatisé, vous devez sortir le panier de transport et l’installer à l’ombre lors de vos arrêts.
- Donnez de l’eau fraîche régulièrement dans le bol habituel
- Evitez de donner de la nourriture
- Mais il est déconseillé de sortir le chat du panier. Nombre de chats paniqués par le lieu inconnu, le monde, le bruit des voitures, prennent la fuite sur les aires d’autoroute.
- Ne stationnez jamais en plein soleil même fenêtre ouverte avec le chat dans la voiture, même quelques minutes. Le chat ne transpire pas et a beaucoup de mal à réguler sa température. Il peut très vite être sujet à un coup de chaleur trop souvent mortel. Si le chat halète, bave, ou a la langue violette, consultez rapidement un vétérinaire.
- Vous pouvez apposer un autocollant sur la vitre arrière de votre véhicule pour signaler la présence d’un animal dans la voiture. Ceci peut être utile en cas d’accident.

 

En train

Le chat voyagera dans son sac ou son panier de transport avec un billet . Si vous avez l’intention de le sortir de son panier pendant le trajet, mettez–lui avant le départ un collier ou un harnais utile pour attacher la laisse.

En avion

Selon son poids et les compagnies aériennes, il voyagera avec vous en cabine ou en soute. Sur les compagnies européennes, le chat pourra voyager en cabine dans son panier. Le prix du billet est variable. A voir avec les compagnies.

Sur les compagnies américaines, il voyagera dans la soute (climatisée et pressurisée), dans une cage réglementaire le plus souvent louée par la compagnie aérienne.

Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne pour connaître les éventuelles modalités particulières.

LE MAL DES TRANSPORTS

Les chats naturellement anxieux peuvent être malades en voiture, en train, en bateau ou en avion. Le mal des transports peut être provoqué soit par l’angoisse soit par un déséquilibre de l’oreille interne dont le fonctionnement est perturbé par les mouvements du véhicule. Le chat halète, urine, vomit, salive beaucoup.

Si votre chat est atteint du mal des transports, consultez votre vétérinaire qui pourra lui prescrire le médicament approprié pour son cas. Vous n’oublierez pas de glisser ce médicament dans sa trousse à pharmacie en prévision du voyage de retour. Lisez attentivement la notice du médicament pour en connaître le mode d’administration et le délai d’action. Il faut parfois donner le médicament plusieurs heures avant le départ.

La diffusion de phéromones dans le véhicule peut également apaiser le chat.

Le chat pouvant vomir pendant le trajet, il n’est pas conseillé de lui donner à manger avant le départ. Il convient de le nourrir légèrement dans les 48 heures qui précèdent le voyage.

Prévoyez un nécessaire pour nettoyer en cas de petites salissures pendant le trajet ainsi qu’un change pour le fond du panier de transport.

En cas d’incidents, ne criez pas sur le chat. Vous ne feriez qu’augmenter son stress. Gardez votre calme.

Si toutefois à l’arrivée, vous constatez que votre chat reste prostré et qu’il semble souffrir ou s’il a le ventre gonflé ou s’il a de la température, il faut consulter un vétérinaire.


IL EST ARRIVE, C'EST LES VACANCES

Si le chat a pris un médicament calmant avant le départ, installez-le dès votre arrivée dans un lieu sécurisé et au frais (éviter sur un lit d'où il pourrait tomber s'il est endormi ou une pièce d'où il pourrait s'échapper sous l'effet du stress). Maintenez le au calme.

Si vous ne l'avez pas fait avant le départ, mettez-lui son collier avec la médaille ou le tube indiquant le numéro de téléphone où vous pouvez être joints pendant votre séjour.

Les sorties

Il est conseillé de ne pas laisser sortir votre chat les premiers jours, le temps pour lui de détresser du voyage, de s’habituer à sa nouvelle habitation. Il peut pendant quelques jours se cacher sous un meuble. Les chats sont en général prudents et prennent toujours leurs repères avant de s’éloigner. Mais sous l’effet du stress, un chat peut partir en courant et ne plus pouvoir retrouver son chemin d’autant plus qu’il ne le connaît pas. Si votre séjour est de courte durée, il est tout de même conseillé de rester prudent sur le régime dess sorties.

Les parasites

La belle saison est la période où les parasites sont nombreux, plus particulièrement les puces et il est recommandé de traiter le chat régulièrement avant le départ et pendant le séjour contre les puces et éventuellement dès son retour pour éviter d’en infester votre habitation.
Les aoûtats, petits parasites de la peau forment de petites croûtes orangées sur la tête ou entre les doigts. Ils provoquent des démangeaisons. Pour les éliminer, utiliserun antiparasitaire contre les puces et les tiques sous forme de spray, le spray étant plus facile à utiliser sur les zones atteintes.
Les tiques sont de petits parasites qui s'accrochent la fourrure du chat et se nourrissent de son sang. Elles n'affectent, en général, que les chats en milieu rural. Elles peuvent transmettre des maladies. Si votre chat sort, surveillez son pelage, chaque jour à son retour, à la recherche d'une éventuelle tique qu'il faudra extraire avec la pince anti-tiques.


Les épillets ou espigaou sont des petites graines ou épis de graminées sauvages qui poussent plus particulièrement dans le sud de la France. Elles s’accrochent aux poils du chat et s’enfoncent dans la peau provoquant blessures et abcès. Les chats à poils longs sont particulièrement vulnérables. Les épillets pénètrent par le nez (éternuements), les yeux (œil fermé) entre les doigts (abcès et boiteries). N'hésitez pas à consulter pour faire ôter rapidement un épillet de la peau, du nez et de l'oeil de votre chat.

La plage

Les chats n’aiment pas l’eau, le bruit et la chaleur. Ils ne sont donc pas vraiment à leur place sur la plage. Il est préférable de les laisser chez vous, à l’ombre avec de l’eau fraîche à disposition.

 

L’alimentation

Ne vous inquiétez pas s’il mange moins. Chaleur et dépaysement amènent chez le chat une diminution de sa prise alimentaire. En revanche, il est préférable de lui fournir sa nourriture habituelle. Tout changement de nourriture pourrait provoquer des diarrhées. L’alimentation en boites étant très sensible à la chaleur, ne servez que de petites quantités, maintenez la boite ouverte au frigo. N’oubliez pas l’eau fraîche à volonté qui doit être renouvelée plusieurs fois par jour.

Si vous ne pouvez pas emporter sa nourriture pour une longue période par exemple, emmenez en pour faire la transition sur une période de 8 jours. Vous mélangerez alors les deux types d’aliments en réduisant peu à peu la proportion de nourriture habituelle.

 

ON RENTRE - LA READAPTATION

A son retour de son lieu de villégiature, votre chat aura besoin de recevoir quelques soins. S'il a été mis sous calmant pour le voyage, restepctez les consignes de réveil dans un lieu frais et sécurisé.

Si le chat a été en contact avec d’autres animaux pendant les vacances, s’il était en garderie, s’il s’est promené dans la campagne, il serait judicieux

- De le vermifuger
- De le traiter contre les puces
- De vérifier son pelage à la recherche de blessures (épillets), de tiques
- D’ausculter les oreilles à la recherche de trace de gale
- Vérifiez le poids du chat. Si votre chat s’est ennuyé, a stressé,a eu chaud, a moins mangé il peut avoir maigri. Au contraire, si votre chat a passé des vacances de rêve à goûter les bons petits plats de chez ses grands-parents par exemple, il pourrait bien avoir pris du poids. Rééquilibrez son alimentation en diminuant ou augmentant sa ration quotidienne d’environ 10% jusqu’à ce qu'il retrouve son poids de forme.

Si vous avez dû lui changer son alimentation pendant son séjour, réadaptez le sur une période de 8 jours en mélangeant à sa nourriture de vacances (que vous aurez eu soin de remporter) sa nourriture habituelle. La proportion de sa nourriture habituelle sera augmentée un peu chaque jour.

LE VOYAGE A L’ETRANGER

Il convient dans tous les cas, de vous adresser au consulat pour connaître les conditions d’admission du chat dans le pays de destination.

La vaccination la plus demandée est celle contre la rage. Il existe également une autre mesure, plus contraignante : la quarantaine. Certains pays interdisent l’entrée aux chats de moins de trois mois, ces derniers étant trop jeunes pour être correctement vaccinés.

Il peut vous être demandé les vaccinations contre le typhus et le coryza

Vous pouvez être amenés à fournir un certificat de bonne santé, ou certificats sanitaires de transit. Votre vétérinaire vous établira ce certificat attestant que le chat ne présente aucun signe de rage ou de maladie contagieuse. Ce certificat est valable 10 jours.

Certains pays imposent également un traitement antiparasitaire interne (vermifuge) et externe. (Traitement anti-puces et tiques)

EN EUROPE

Voir règlement sur le passeport européen

LES ETATS-UNIS

Aux USA, bien qu’aucun texte ne l’oblige le propriétaire d’un animal à s’en munir, un Passeport existe. Il s’agit de l’United States Pet Passeport crée par la société Snyder Smart Systems, destiné à tout propriétaire souhaitant faire circuler librement avec son chat (ou son chien). Ce document est vendu aux environs des 8 dollars et contient des informations médicales (vaccinations et rappels), l’identification (numéro du tatouage ou puce) et les coordonnées du maître. Mais contrairement à celui qui deviendra la règle dans l’Union Européenne, le Pet Passport n’est qu’une initiative privée et n’a donc pas de valeur légale.

(1) fichier national félin 01 55 01 08 08
(2) centre anti-poison vétérinaire 04 78 87 10 40

Sommaire Fiches